À propos / About

fb_1

Nouvelle griffe numérique de Dare To Care Records, Sainte Cécile se veut une façon d’élargir la famille en travaillant avec des musiciens indépendants avérés et des projets parallèles d’artistes déjà signés sous Dare To Care ou Grosse Boîte, en développant une plateforme éditoriale de représentation et de distribution musicale sur le web. Pas un nouveau label per se, plus qu’un simple distributeur, Sainte Cécile (qui est aussi le nom de la patronne des musicien(ne)s) agira en tant qu’auxiliaire numérique pour distribuer la musique de ses artistes sur les iTunes, Spotify, Deezer et autres quelques 300 points de vente de ce grand Internet. L’idée du projet est survenue en 2011 suite à une session d’écoute de démos trop concluante au terme de laquelle DTC ne pouvait accueillir qu’un ou deux noms. Désireuse d’agrandir sa famille et de donner un discret coup de pouce à plusieurs nouveaux talents, l’étiquette a remisé cette idée de plateforme numérique pendant un temps faute d’avoir un nom à mettre dessus. Puis en octobre 2013 vint l’épiphanie, et la voici, avec tambours et trompettes numériques : Sainte Cécile, cicérone musicale 2.0.
Contactez-nous : moc.e1498423784licec1498423784etnia1498423784s@ome1498423784d1498423784

Sainte Cécile, the new digital tag of Dare To Care Records, is a way of expanding its family by developing a platform of musical representation and distribution on the web, by working with proven indie musicians and with the side-projects of artists already signed with Dare To Care or Grosse Boîte. Not a new label per se, yet more than a simple distributor, Sainte Cécile (patron saint of musicians) will act as a digital auxiliary to distribute its artists’ music on iTunes, Spotify, Deezer and some 300 sale points of this great Internet. The idea for Sainte Cécile came after a very enthusiastic demo listening session in 2011 when DTC could only welcome so many new names on its roster. Though eager to give a coup de pouce to new deserving artists, the label shelved the idea of a digital platform for a while for the simple reason that they had not found a name for it at the time. Then in October of 2013 came an epiphany, and here it is, with great digital fanfare: Sainte Cécile, the 2.0 musical cicerone.